la chiropratique : son objet et son objectif

Médecine jeune - 120 ans environ - elle a pour objet la correction d'anomalies, de position ou de mobilité, du bassin, de la colonne vertébrale, du crâne et de la mandibule.

● Ces anomalies sont nommées subluxations (la médecine allopathique a adopté, mot pour mot, cette notion chiropratique : elle parle de déplacements intervertébraux mineurs ou D.I.M.).

● Ces subluxations doivent être corrigées pour un meilleur échange des informations entre muscles, glandes, organes et centres nerveux. Un organisme fonctionnera d'autant mieux que son système nerveux sera libre de toute perturbation. Or, les subluxations sont des éléments perturbateurs : muscles, organes et glandes sont moins bien « pilotés ».

● Le chiropraticien est formé à détecter ces subluxations (par la palpation, notamment) et à les corriger à l'aide de techniques diverses, adaptées à l'âge et aux problèmes de chacun, du nourrisson jusqu'aux patients du quatrième âge.

● Le chiropraticien s'attache surtout à enseigner à chaque patient comment assurer l'entretien de son bassin, de sa colonne vertébrale, quelles erreurs éviter, quelles activités privilégier afin de préserver un bon état de santé général.