les champs de compétences des techniques


la réflexochromie

Accéder, par les lumières de couleur, à des organes profonds est une difficulté qui a été contournée en rapprochant les données de la chromothérapie et de la réflexothérapie. Des thérapeutes stimulent - par pression des doigts ou à l'aide de bâtonnets, d'aiguilles...) - des zones-réflexes du pied, de la main ou du pavillon de l'oreille. La réflexochromie propose de stimuler ces mêmes zones-réflexes, à l'aide de lumières de couleur, adéquatement choisies.

Les pathologies prises en charge sont des plus variées. Citons, par exemple, brûlures, contusions, anémie, angoisse, aphtes, bouffées de chaleur, acouphènes, calculs biliaires, calculs rénaux, cauchemars, chocs émotionnels, cicatrisation, conjonctivite, constipation, coup de soleil, crampes, cystite, décalcification, diarrhée, maux de dos, hématomes, eczéma sec ou suintant, hyperacidité gastrique, extinction de voix, fatigue, frilosité, gerçures, hyperactivité, hyper- ou hypotension artérielle, hyper- ou hypothyroïdie, hypoglycémie, incontinence urinaire, inflammations, insomnies, colite, irritabilité, lumbago, migraines, nausées, obésité, otalgies réflexes, palpitations cardiaques, phobies, prostatite, psoriasis, règles douloureuses, règles abondantes, sciatique, sinusite, spasmes intestinaux, maladie de Crohn, effets du stress et du surmenage, trac, vertiges, etc...